Comment je suis devenue touriste

Production Les Biches Pensives

Texte Jean-Philippe Lehoux

Mise en scène Michel-Maxime Legault

Assistance à la mise en scène Mariflore Véronneau

Avec Annie Darisse et Dominique Leclerc

Décor, costumes et accessoires Elen EwingÉclairages Josiane Fontaine-ZuchowskiMusique Gaël Lane-Lépine

Durée du spectacle: 1h20

Alexandra travaille dans une crêperie bretonne à temps partiel et mène une petite vie rangée à Québec. Mais il n’en était rien l’an dernier ! Après s’être fait larguer par son amoureux lors d’un voyage en Floride payé par son père, la jeune trentenaire, est prise de constats fulgurants sur sa personne et décide de partir seule à l’aventure. L’objectif : traverser les États-Unis à pied et mener un combat contre le tourisme abrutissant ! Sous nos yeux, la combattante se remémore et recrée avec fierté tout le chemin parcouru, du clinquant Disney World aux marécages les plus profonds, emmerdant les touristes au passage et dispersant son message de guerrière altermondialiste.

Comment je suis devenue touriste est une comédie sur l’engagement social. L’auteur y questionne la conciliation du militantisme et du bonheur personnel et s’intéresse aux limites de l’engagement. Sommes-nous vraiment prêts à sacrifier notre confort individuel pour une cause à laquelle nous croyons ?

Les Biches Pensives ouvrent la saison de La Petite Licorne avec cette pièce de théâtre de fin d’été qui avait fait salle comble en 2012. Le texte de Jean-Philippe Lehoux, auteur en résidence à La Licorne qui a signé les pièces Le Bras canadien et autres vanités (2008) et L’Écolière de Tokyo (2013), est mis en scène par Michel-Maxime Legault qui a notamment dirigé Top Dogs (2008) et Kick (2010) pour le Théâtre de La Marée Haute dont il est l’un des fondateurs.

Image de prévisualisation YouTube
Tête-à-tête : Le Jeudi 29 août
Partagez Twitter

Biographies



Diplômé de l’École nationale de théâtre en écriture dramatique, Jean-Philippe est auteur, comédien et improvisateur. Il est auteur en résidence au Théâtre La Licorne et vient de remporter le Prix Gratien-Gélinas 2013 avec L’Écolière de Tokyo.  Il a aussi écrit une adaptation de L’île au trésor, qui a été présentée cet été à Bonaventure. Son écriture est surtout teintée de ses voyages, lui qui a traîné son sac à dos de la Syrie au Japon, en passant par l’Europe de l’ouest et les Balkans. Le spectacle Napoléon voyage est d’ailleurs né de ces périples et sera présenté sous forme de laboratoire au cours de la saison. Dans quelques semaines, il partira seul pendant un mois dans une petite ville appelée Normal, en Illinois, destination sans attrait votée par le public de la Licorne au printemps dernier dans le cadre de son projet Les Contournables. Il écrira un nouveau spectacle à partir de ce voyage insolite.