Achat de billets en ligne

Les écossaises

Production Théâtre À tour de rôle

Textes David Ireland et Douglas Maxwell

Traduction François Archambault et Maryse Warda

Mise en scène et direction artistique Dany Michaud

Avec Viviane Audet, Robin-Joël Cool et Diane Lavallée

Assistance à la mise en scène et régie Cynthia Bouchard Gosselin Scénographie Jeanne Ménard Leblanc Costumes Catherine Côté Éclairages Mathieu C.Bernard Musique Viviane Audet et Robin-Joël Cool

Les Écossaises, ce sont deux courtes pièces drôles et surprenantes, réunies dans un même programme! D’abord, une pièce de David Ireland traduite par François Archambault, La bienheureuse. Suivie d’un texte de Douglas Maxwell traduit par Maryse Warda, Une veuve respectable s’initie à la vulgarité.

La bienheureuse
Marie approche la quarantaine et son horloge biologique a sonné. À la recherche de « bons gènes », elle fait la rencontre de Mike. Au lendemain de leur première et dernière nuit ensemble, lui n’en a que pour son déjeuner de poulet frit. Elle,  espère pouvoir reparler de ce moment précis de la nuit où sa vision de leur « couple » a changé. Un couple assurément bizarre. Une comédie aux dialogues improbables qui sauront vous surprendre!

Une veuve respectable s’initie à la vulgarité
Annabelle est une femme d’âge mûr dont le mari riche, propriétaire d’une entreprise, vient de mourir. Elle fait la rencontre de Jim, employé de son défunt mari, et lui demande de lui enseigner la bonne façon de jurer. Une amitié comique et touchante se développe entre les deux. Peut-être essaie-t-elle de pleurer la mort de son mari d’une manière que la langue étouffante de son cercle social ne lui permet pas?

En 2014, Dany Michaud, directeur artistique du Théâtre À tour de rôle, découvre La bienheureuse et Une veuve respectable s’initie a la vulgarité lors de l’Événement Québec-Écosse, dans le cadre de La Dizaine de La Manufacture à La Licorne. Les deux pièces, d’abord créées en version originale quelques années plus tôt au Traverse Theatre d’Édimbourg, y sont alors présentées en lecture publique, en version française. À l’été 2017, les deux pièces sont crées en programme double au Théâtre À tour de rôle en Gaspésie et connaissent un retentissant succès.

Depuis 36 ans la compagnie gaspésienne a porté à la scène des pièces d’auteurs émergents qui ont voyagé et trouvé écho en Gaspésie,  dans tout le Québec et ailleurs dans la francophonie canadienne. Parmi celles-ci on peut penser à la création des pièces Bienveillance de Fanny Britt, J’ai perdu mon mari de Catherine Léger, St-André de L’Épouvante de Samuel Archibald, Des fraises en janvier d’Évelyne de la Chenelière et Irène sur Mars de Jean-Philippe Lehoux. Cette dernière pièce avec Pauline Martin dans le rôle titre fera dès l’automne 2017 l’objet d’une tournée québécoise et canadienne.

Retour au haut de la page