Bourse d'écriture Jean-Denis Leduc

Puisque l’une des missions de La Manufacture est de contribuer au développement et à l’épanouissement de la dramaturgie d’ici, nous remettons, depuis huit ans déjà, une bourse d’écriture de 10 000$ à l’un.e de nos auteur.trice.s en résidence. Cette saison, la bourse a été bonifiée, passant à un montant de 15 000$ pour un cycle d’écriture de deux ans.

Dans le cadre de la saison 2022-2023, La Manufacture est fière de décerner exceptionnellement deux Bourses Jean-Denis Leduc, respectivement remises aux autrices Phara Thibault et Catherine Léger. Ce geste, en phase avec notre visée de soutenir activement le développement dramaturgique, a comme objectif d’envoyer un message fort de soutien aux auteur.trice.s.

Avant Phara Thibault et Catherine Léger (cette dernière avait remporté les mêmes honneurs pour Filles en liberté), d’autres auteurs et autrices en résidence ont bénéficié de bourses d’écriture grâce auxquelles ont germé des textes qui ont, par la suite, été développés et créés entre nos murs: François Archambault avec Une mort accidentelle, Pierre-Michel Tremblay avec Psychédélique Marilou, Jean Marc Dalpé avec La Queens’, Jean-Philippe Lehoux avec Deux pièces pour Étienne Pilon, Rébecca Déraspe avec Les glaces, puis Simon Boudreault avec Comment je suis devenu musulman et Je suis un produit.

À l’automne 2019, le Conseil d’administration et toute l’équipe de La Licorne annonçaient que cette bourse porterait désormais le nom de Jean-Denis Leduc, fondateur de La Manufacture en 1975 et de son lieu de diffusion, le Théâtre La Licorne, en 1981. Pendant 35 ans, au fil du temps, entouré de complices, puis en solo de 1997 à 2009, Jean-Denis Leduc a assuré la direction artistique et générale de la compagnie et contribué à faire de La Licorne le lieu théâtral incontournable qu’il représente aujourd’hui – un espace citoyen où est propulsé un théâtre contemporain d’ici et d’ailleurs empreint d’ouverture, d’humanité et de sincérité, qui provoque et remue, et auquel le public peut s’identifier. C’est donc en guise de reconnaissance que cette bourse, créée dans l’objectif de favoriser le développement dramaturgique – la pierre d’assise de notre travail – lui a été dédiée.