Mot de la direction

« Rien de stagé »

Cher public,

Voici ce que j’avais écrit en février dernier, alors que je préparais cette nouvelle saison: « Ça y est ! C’est avec beaucoup de bonheur que je vous présente ma première programmation. Une programmation faite de coups de coeur et de nouvelles rencontres, de fidèles complices et de premières fois. Une saison riche de paroles diverses portées par la même nécessité de questionner notre société. Sans détours ni gants blancs. Avec lucidité, franchise et cette connivence qui nous lie. C’est ce qu’exprime le « Rien de stagé ». Une volonté de vous dire qu’à travers l’aspect factice inhérent au théâtre, il y a un réel désir de s’adresser à vous de manière vraie et  directe. »

Bien entendu, au moment où j’écrivais ces lignes, je ne pouvais imaginer ce qui nous frapperait. Malgré tout, en ce début du mois d’août, je relis les mots et je me dis que l’intention reste intacte et que je suis toujours habité par la même excitation à l’idée de cette rencontre et de vous présenter cette demi-saison automnale (la programmation de l’hiver vous sera dévoilée plus tard). Sur les six spectacles originalement prévus cet automne, nous vous en présenterons donc trois, exclusivement dans notre grande salle.

La Manufacture, pour une première fois, fera une incursion dans la dramaturgie catalane avec Fairfly. Elle réunira le tant aimé groupe d’acteurs et d’actrices du Projet Bocal dans un texte qui colle parfaitement à leur folie contagieuse et qui questionne avec humour et lucidité notre fibre entrepreneuriale. En plus de cette création, nous accueillerons deux spectacles en codiffusion qui, chacun à leur manière et à travers des dramaturgies singulières, portent un regard étonnant sur notre monde en abordant des enjeux fondamentaux tels que l’identité, le deuil et le pouvoir de transformation de l’art : Je suis mixte, de Mathieu Quesnel et De ta force de vivre, de Marie-Ève Perron.

Notez aussi que La meute, de Catherine-Anne Toupin, fera un dernier tour de piste chez Duceppe et que La Queens’, à défaut de pouvoir tourner à travers le Canada comme prévu, reverra le jour dans une version audio.

Voilà ce à quoi je vous invite.

Mon équipe et moi avons très hâte de vous retrouver. Nous en avons tous besoin.

Bel automne à La Licorne !

Philippe Lambert
Directeur artistique et général 

Retour au haut de la page