Achat de billets en ligne

Le nombril du monstre

Production Félix Beaulieu-Duchesneau en codiffusion avec La Manufacture

Texte, mise en scène et interprétation Félix Beaulieu-Duchesneau

Conseiller à la création Jean-François Nadeau

Conseiller visuel Lino

Assistance à la mise en scène Cynthia Bouchard-Gosselin Décor, costumes et accessoires Josée Bergeron-Proulx Éclairages et vidéo Hub Studio / Thomas Payette et Gonzalo Soldi Musique Benoît Côté

Félix s’apprête à devenir père. Devant l’intensité que lui procure ce passage vers la paternité, il décide de créer une bande dessinée qui exprimerait de manière imagée ce qu’il n’arrive pas à communiquer aux gens qui l’entourent. À travers ses dessins, il se confie à la statue de Félix Leclerc qui s’anime et devient pour lui une sorte de grand-père spirituel. La bande dessinée devient alors un journal intime, une façon de s’inventer un rite de passage et un cadeau qu’il veut offrir à celle qu’il aime.

Autofiction, Le nombril du Monstre met en relief les chambardements intimes d’un père en voie de « venir au monde ». Enveloppé par les images de la bande dessinée qu’il a lui-même créée, Félix Beaulieu-Duchesneau aborde avec autodérision, folie et poésie la notion de l’engagement. Engagement envers une amoureuse, envers l’enfant à venir, envers la société où il choisit de vivre.

L’auteur, metteur en scène et comédien Félix Beaulieu-Duchesneau s’est illustré plusieurs fois à La Licorne, entre autres dans Toutou Rien, Le Nid et Éloges de la fuite, productions du Théâtre Qui Va Là dont il est codirecteur artistique. Voici maintenant qu’il nous offre sa première pièce en solo.

Tête-à-tête : jeudi 4 mai
Retour au haut de la page