Achat de billets en ligne

Béa

Production Théâtre La Bête Humaine en codiffusion avec La Manufacture

Texte Mick Gordon

Traduction Yannick Chapdelaine en collaboration avec Suzanne Lantagne

Mise en scène Olivia Palacci

Avec Yannick Chapdelaine, Alexandra Cyr et Suzanne Lantagne

Assistance à la mise en scène Julie Tessier Décor Clélia Brissaud Costumes Cynthia St-Gelais Éclairages Anne-Marie Rodrigue Lecours

Béatrice souffre d’une maladie dégénérative. À un âge où les autres célèbrent la vie, elle se sait condamnée. Sa mère, Mme James, une avocate droite et rigide, voit d’un œil méfiant la relation amicale qui se tisse entre sa fille et Raymond, un jeune aide-soignant volubile qu’elle engage sous probation. C’est pourtant à travers la force fragile de ce dernier que Béatrice puise le courage de demander l’impossible à sa mère : mettre un terme à ses souffrances. Raymond devient vite l’intermédiaire pavant la voie au dialogue entre les deux femmes.

Mêlant l’humour impertinent d’une jeune fille qui n’a plus rien à perdre à la naïveté toute crue d’un professionnel attachant, ce huis clos empreint d’humanité aborde un sujet aussi sensible qu’actuel : le suicide assisté. Sans verser dans le tragique ni amoindrir la complexité du propos, la pièce entraîne le spectateur dans un questionnement sur les limites de l’empathie et nourrit la réflexion collective sur l’épineuse question de mourir dans la dignité.

Écrite par l’auteur britannique Mick Gordon, la pièce a été créée au Soho Theatre de Londres en 2010. Le Théâtre La Bête Humaine a créé Béa, en adaptation québécoise, au Théâtre Prospero en 2015. C’est Olivia Palacci, jeune actrice et metteure en scène, qui met en scène Béa, dans une traduction de Yannick Chapdelaine.

Tête-à-tête : jeudi 26 avril
Retour au haut de la page