Achat de billets en ligne

Yellow Moon – La ballade de Leila et Lee

Production La Manufacture

De David Greig

Traduction Maryse Warda

Mise en scène Sylvain Bélanger

Avec Stéphane Demers, Sylvie De Morais, Benoît Drouin-Germain et Monique Spaziani

Assistance à la mise en scène Marie-Hélène Dufort Décor Pierre-Étienne Locas Costumes Marc Senécal Lumières Martin Labrecque Musique originale Yves Morin

Lee, un jeune homme flamboyant, est le plus perdu des garçons perdus d’une ville perdue d’Écosse. Leila est son contraire, elle est réservée et introvertie. C’est dans un dépanneur que leurs chemins se croisent et, ce soir-là, un événement malheureux les plongera bien malgré eux au coeur d’une histoire de meurtre. Ils décident de fuir dans les montagnes au nord du pays. C’est là que Lee croit qu’il va retrouver son père, disparu depuis longtemps. Mais rendus à destination, Leila et Lee ne trouvent pas exactement ce qu’ils espéraient…

Avec Yellow moon, nous suivons Leila et Lee dans un périple qui les confrontera à leur avenir, à l’amour qu’ils n’ont jamais vraiment éprouvé et au bonheur qu’ils cherchent toujours. L’auteur pose un regard attendri sur les jeunes dans notre société, la place qu’ils cherchent, et surtout, sur leur quête d’identité. Mais comment savoir qui on est quand on ne sait pas d’où on vient? Sur les traces du père de Lee, les deux jeunes gens parcourront le pays dans une aventure haletante à la Bonnie and Clyde.

Reconnu pour aborder des thèmes singuliers et pour sa façon exceptionnelle de transposer le monde contemporain sur scène, David Greig est certainement une figure-clé de la dramaturgie écossaise. Il est l’auteur de plus d’une trentaine de pièces, dont San Diego (2003), Miniskirts of Kabul (2009) et Yellow moon qui fut créée en 2006 au Citizens Theatre de Glasgow, en Écosse.

Metteur en scène des pièces Cette fille-là et Moi chien créole du Théâtre du Grand Jour, Sylvain Bélanger est également directeur artistique de cette compagnie. En 2007 il mettait en scène la pièce Félicité d’Olivier Choinière, une production du Théâtre de La Manufacture présentée initialement au Théâtre La Licorne à guichets fermés, puis en reprise au printemps 2010 à l’Espace Go.

Extraits de presse

«  acteurs Sylvie De Morais, Stéphane Demers, Benoît Drouin-Germain et Monique Spaziani nous émeuvent du commencement à la toute fin dans une sublime mise en scène de Sylvain Bélan »

Marie-Ève Ferland - Info-culture.biz

« vie De Morais et Benoît Drouin-Germain sont hyper convaincants! (...) Le Théâtre de La Manufacture a très très bien réussi! Allez faire un tour, ça vaut le dét »

Mélanye Boissonnault - Désautels, SRC

« ) Benoît Drouin-Germain et Sylvie De Morais sont poignants, loin de tous clichés. (…) Stéphane Demers et Monique Spaziani sont tout aussi justes et émouvan »

Christian Saint-Pierre - VOIR

« orchestration est habile et s’avère évocatri »

Alexandre Vigneault - La Presse

« low Moon est définitivement une pièce phare de cette saison théâtra »

Habib Hassoun - Le Délit - Université McGill

«  production saisissante aux enjeux élevés et qui tisse un récit captivant. (...) Le type de pièce qui vous garde rivé à votre siège pendant ses 90 minutes. (...) Sylvain Bélanger dirige la traduction vivace de Maryse Warda, avec un puissant mélange de simplicité, d'urgence et une excellente distributi »

Pat Donnelly - The Gazette

« low Moon : une évasion poignante. (...) Un dramaturge (David Greig) à la plume lucide et franche, sans faux-semblants ( »

Claudia Larochelle - Rue Frontenac

«  magnifique pièce (...) Les comédiens sont très touchants, c'est une belle production. Très très ju »

Rafaële Germain et Louise Forestier - Je l'ai vu à la radio, SRC

« .) une étonnante aventure tirée de la dramaturgie écossaise, un morceau de choix. (...) Sous le faible éclairage de deux lunes blondes, la ballade prend des allures de légende contemporaine dont les spectateurs sont les heureux dépositair »

Daphné Bathalon - Montheatre.qc.ca

« petit bijou qui dans sa réalisation met en exergue l'intelligence et la sensibilité de ses artisans, avec, au service de l'intensité, pudeur et mesure soulignant exquis raffinement. C'est un magnifique moment de théâtre et d'humanité. À voir absolume »

Yves Rousseau - Le Quatrième

« drame contemporain joué avec tendresse et sensibilité. À v »

- Allô-vedettes
Retour au haut de la page