fbpx

Lauren Hartley, Brigitte Poupart et Transthéâtre

Traduction de la pièce "The Almighty Sometimes"

→ Voir tous les labos et projets

À la lecture du texte The Almighty Sometimes de la dramaturge australienne Kendall Feaver, Lauren Hartley est tombée en amour. La comédienne a alors porté ce texte à l’attention de Brigitte Poupart, cofondatrice et directrice de la compagnie Transthéâtre, avec qui elle jouait à l’époque dans Bonne retraite, Jocelyne, de Fabien Cloutier. L’envie de monter cette œuvre a germé dans l’esprit des deux complices. Afin de soutenir ce projet prometteur, La Licorne a permis la traduction du texte par Maryse Warda. « The Almighty Sometimes s’intéresse à la façon dont nous abordons et traitons la maladie mentale, mais plus encore, la pièce questionne notre façon de répondre à ce qu’on ne reconnaît pas, résume Lauren Hartley. J’ai eu un gros coup de cœur pour le sujet vertigineux et le rythme du texte qui est vraiment cohérent avec le propos. C’est comme un long rapide qui se descend tout d’un coup. Comme si on avait accès au cerveau de la protagoniste à travers la structure de la pièce. »

Photo: Julie Artacho

Retour au haut de la page