François Ruel-Côté reçoit la Bourse d’écriture Jean-Denis Leduc

La Manufacture se réjouit de remettre la Bourse Jean-Denis Leduc, accompagnée d’un montant de 15 000 $, à François Ruel-Côté, qui amorcera, dès l’automne prochain, et pour les deux saisons à venir, une résidence d’écriture à La Licorne.

Cette bourse, baptisée en l’honneur de Jean-Denis Leduc, fondateur du Théâtre La Licorne et de La Manufacture, est remise à un·e dramaturge en résidence. Une distinction en phase avec la mission de la compagnie, soit d’être un lieu de développement et d’émulation pour favoriser l’éclosion de nouveaux textes et de nouvelles voix.

Comédien, dramaturge, improvisateur, chroniqueur et humoriste, François Ruel-Côté, diplômé en interprétation du Cégep de Saint-Hyacinthe en 2015, cumule les talents! Comme auteur, on lui doit entre autres les pièces Sur le Divan (2018), Poisson Glissant (2020), Terrain Glissant (2024) et bientôt Glissant Glissant (2025-2026), ainsi que le segment Toute va mal tout le temps, à l’émission Tout peut arriver, sur ICI Première.

L’auteur, qui qualifie son écriture de punchée, absurde et existentielle, aime s’inspirer du banal et du quotidien pour trouver « la profondeur de l’impertinence, les niaiseries pleines de sens, la brèche qui mène au déraisonnable et à l’immensité de l’existence », dit-il.

Dans le cadre de sa résidence, il souhaite se laisser porter par la vague créatrice :

« Ça me permet de m’étonner moi-même, de me sortir de ma tête et d’écrire des textes moins convenus, ancrés dans le moment et en réelle collaboration avec les interprètes et concepteurs, poursuit l’auteur. C’est ce qui me stimule le plus dans le théâtre. L’aspect humain, événementiel et surprenant, jouer avec les conventions et sortir des sentiers battus! »

C’est à La Licorne que François Ruel-Côté a fait ses premiers pas comme dramaturge, dans le cadre d’événements tels que Théâtre Tout Court, puis OMAD, en 2016. « C’est ici que je suis devenu auteur! C’est donc un véritable honneur de m’inscrire dans la lignée des artistes ayant été en résidence à La Licorne », conclut-il.

Dix ans de bourses
Au cours de la dernière décennie, plusieurs dramaturges ont bénéficié de la Bourse Jean-Denis Leduc : François Archambault, Pierre-Michel Tremblay, Jean Marc Dalpé, Jean-Philippe Lehoux, Rébecca Déraspe, Simon Boudreault, Phara Thibault, Catherine Léger et Nathalie Doummar, qui poursuivra d’ailleurs sa résidence d’écriture la saison prochaine.

La Licorne, en bonne compagnie!
Des résidences d’écriture sont également offertes à des compagnies théâtrales. La Licorne accueillera la compagnie DuBunker qui planchera sur un projet développé par Maxime Beauregard-Martin et bénéficiera d’une bourse de 5000 $. Sarianne Cormier, avec sa compagnie, termine sa résidence en présentant cette saison sa pièce Julie.

De plus, le théâtre ouvrira de nouveau ses portes à deux auteurs ou autrices de la relève. Cette résidence d’un an est accompagnée d’une bourse de 5000 $ pour chacun des dramaturges qui auront respectivement la chance de présenter une lecture publique de leur texte en fin de saison.

À ne pas manquer

À ne pas manquer