Le garçon de la dernière rangée

Texte : Juan Mayorga

  • Salle
    La Grande Licorne

Du 27 août
au 14 septembre 2024

Du mardi au jeudi 19 h
Vendredi 20 h
Samedi 16 h

Tête-à-tête le jeudi 5 septembre 2024

Une production du Théâtre Niveau Parking
en codiffusion avec La Manufacture

Texte
Juan Mayorga

Traduction
Jorge Lavelli
Dominique Poulange

Adaptation québécoise
Maryse Warda

Mise en scène
Marie-Josée Bastien
Christian Garon

Avec
Charles-Étienne Beaulne
Samuel Bouchard
Lorraine Côté
Hugues Frenette
Marie-Hélène Gendreau
Vincent Paquette

L’écrivain peut-il, au nom de l’art, franchir les limites de l’acceptable?

Germain, professeur de littérature, corrige avec ennui les travaux de ses étudiant·e·s. Il s’enthousiasme toutefois à la lecture du texte de Claude. Ce dernier y décrit, avec un sens aigu de l’observation, la vie familiale d’un camarade de classe qu’il a visité dernièrement. Saisi et amusé par le talent narratif de son élève, Germain encourage la poursuite de l’histoire, tandis que sa femme perçoit dans cette œuvre un mélange de voyeurisme, d’opportunisme et de condescendance. Jusqu’où le jeune auteur est-il prêt à aller pour nourrir son récit?

À mi-chemin entre comédie et intrigue policière, enveloppée d’une aura de mystère, cette pièce aborde le pouvoir de l’écriture et de l’imaginaire, de même que la notion de manipulation pour parvenir à ses fins. Dans une écriture fine et caustique, l’auteur soulève également une réflexion sur la littérature, ainsi que sur le sens des œuvres artistiques : l’écrivain peut-il, au nom de l’art, franchir les limites de l’acceptable?

Prolifique dramaturge espagnol auquel on doit plus d’une trentaine de pièces, Juan Mayorga est récipiendaire de plusieurs prix, dont le Prix Princesse des Asturies (2022). Marie-Josée Bastien et Christian Garon pilotent le spectacle, pour lequel ils ont remporté le Prix de la meilleure mise en scène, remis par l’Association québécoise des critiques de théâtre, après un passage au Théâtre Périscope, en 2023. L’adaptation québécoise est signée par Maryse Warda. L’œuvre originale a été adaptée au cinéma par François Ozon, sous le titre Dans la maison.

Équipe