Orphelins

Production La Manufacture

Texte Dennis Kelly

Traduction Fanny Brit

Mise en scène Maxime Denommée

Assistance à la mise en scène Marie-Hélène Dufort

Avec Steve Laplante, Étienne Pilon et Évelyne Rompré

Décor Olivier LandrevilleCostumes Stéphanie ClérouxÉclairages André RiouxMusique Éric ForgetAccessoires Patricia RuelDirection artistique du spectacle Jean-Denis Leduc

Durée de la pièce: 1h30 sans entracte

Liam, le chandail couvert de sang, fébrile et perturbé, surgit et interrompt un souper entre sa soeur Helen et Danny, son amoureux. Il raconte avoir voulu porter secours à un adolescent blessé dans le voisinage. Mais son histoire change constamment et le doute s’installe chez Helen et Danny, les obligeant à prendre position sur ce qui s’est réellement passé, à mesure que le récit se transforme et que la vérité est dévoilée. Un récit où le doute prend le dessus sur la certitude et où la tension dramatique se déploie dans un constant crescendo.

Avec un humour noir, l’auteur aborde entre autres le thème de la xénophobie. Jusqu’où peut-on aller si, tout à coup, il nous semble essentiel de défendre ses acquis, son identité, devant le danger que pourrait représenter l’inconnu ? Comment pourrions-nous réagir si nous nous sentions menacés par la différence ? Dans un monde où nous parlons volontiers de dialogue interculturel, de métissage et d’ouverture aux autres, quel est réellement notre rapport aux étrangers ?

Présentée pour la première fois en français au Théâtre La Licorne, cette production de La Manufacture faisait salle comble lors de sa création à l’hiver 2012. Dans une traduction québécoise de Fanny Britt, Maxime Denommée plonge à nouveau dans les mots et le monde de Dennis Kelly, après avoir signé la mise en scène remarquée d’Après la fin (After the end) en 2008.

Représentations avec surtitres anglais les vendredis 22 et 29 novembre

Tête-à-tête : Le Jeudi 21 novembre