Orphelins

Production La Manufacture

Texte Dennis Kelly

Traduction Fanny Brit

Mise en scène Maxime Denommée

Assistance à la mise en scène Marie-Hélène Dufort

Avec Steve Laplante, Étienne Pilon et Évelyne Rompré

Décor Olivier Landreville Costumes Stéphanie Cléroux Éclairages André Rioux Musique Éric Forget Accessoires Patricia Ruel Direction artistique du spectacle Jean-Denis Leduc

Durée de la pièce: 1h30 sans entracte

Liam, le chandail couvert de sang, fébrile et perturbé, surgit et interrompt un souper entre sa soeur Helen et Danny, son amoureux. Il raconte avoir voulu porter secours à un adolescent blessé dans le voisinage. Mais son histoire change constamment et le doute s’installe chez Helen et Danny, les obligeant à prendre position sur ce qui s’est réellement passé, à mesure que le récit se transforme et que la vérité est dévoilée. Un récit où le doute prend le dessus sur la certitude et où la tension dramatique se déploie dans un constant crescendo.

Avec un humour noir, l’auteur aborde entre autres le thème de la xénophobie. Jusqu’où peut-on aller si, tout à coup, il nous semble essentiel de défendre ses acquis, son identité, devant le danger que pourrait représenter l’inconnu ? Comment pourrions-nous réagir si nous nous sentions menacés par la différence ? Dans un monde où nous parlons volontiers de dialogue interculturel, de métissage et d’ouverture aux autres, quel est réellement notre rapport aux étrangers ?

Présentée pour la première fois en français au Théâtre La Licorne, cette production de La Manufacture faisait salle comble lors de sa création à l’hiver 2012. Dans une traduction québécoise de Fanny Britt, Maxime Denommée plonge à nouveau dans les mots et le monde de Dennis Kelly, après avoir signé la mise en scène remarquée d’Après la fin (After the end) en 2008.

Représentations avec surtitres anglais les vendredis 22 et 29 novembre

Tête-à-tête : Le Jeudi 21 novembre
WEB_Dennis-Kelly_Casarotto-Ramsay-and-Associates-Limited
DENNIS KELLY, auteur

Dennis Kelly est né à Londres en 1970 et il est diplômé du Goldsmiths College, institution spécialisée dans l’enseignement des domaines touchant à l’écriture et à la création artistique. Il est remarqué avec sa première pièce, Debris, en 2003, un texte coup de poing dépeignant un monde quasi inhumain dans lequel les rapports familiaux sont pourris par la télévision. En 2005, Osama The Hero est créée au Hampstead Theatre de Londres. After the End, la troisième pièce de Dennis Kelly, a été créée au Bush Theatre de Londres en 2005. En 2006, il remporte avec le Meyer-Withworth Award, un prix offert par la National Theatre Foundation d’Angleterre qui reconnaît le talent exceptionnel d’un dramaturge en début de carrière. S’ensuivront Love and Money (2006), Taking Care of Baby qui reçoit le John Whiting Award en 2007 et DNA ( 2007 ). Puis, la pièce Orphans récolte les prix Fringe First et Herald Angel Award lors de sa création au Traverse Theatre d’Édimbourg en 2009. En 2010, il a écrit The Gods Weep et l’année suivante, Things that make no sense. À l’automne  2013, The Ritual Slaughter of Gorge Mastromas est présentée au Royal Court Theatre.

Basé sur le roman de Roald Dahl, Dennis Kelly a écrit Matilda The Musical. Créée en 2010 à la Royal Shakespeare
Company, la pièce, acclamée par le public et la critique, est maintenant présentée simultanément à Londres et sur Broadway. L’auteur s’est mérité plusieurs récompenses pour cette pièce, dont 4 Tony Awards et 7 Olivier Awards.

Dennis Kelly s’est également attaqué à la traduction et à l’adaptation de quelques pièces étrangères : The Fourth Gate (2004), Rose Bernd ( 2005 ) et The Prince of Homburg ( 2010 ), From Morning til Midnight (2013). Il a co-écrit pour la télévision la série Pulling ( 2006-2009 ), qui a été présentée à la BBC 3 et qui a mérité un South Bank Award et un British Comedy Award en 2009. Utopia, sa nouvelle série dramatique, était portée au petit écran en janvier 2013.

Élu meilleur auteur dramatique étranger en 2009 par la revue de théâtre allemande Theatre Heute, Dennis Kelly travaille actuellement à l’écriture d’une pièce pour le National Theatre d’Écosse. Il écrit également un scénario pour DNA Films ainsi que des épisodes pour la deuxième saison de sa série Utopia.

Photo: Julie Perreault
FANNY BRITT, Traductrice

Fanny Britt est originaire d’Amos, en Abitibi, et a grandi à Montréal. Après sa sortie de l’École nationale de théâtre en écriture dramatique, en 2001, elle se met à la traduction et à l’écriture. La création de sa première pièce, Honey Pie, en 2003 à Espace Libre, marque sa rencontre artistique avec Claude Poissant. Ils se retrouvent à l’automne 2006, alors que le Théâtre PÀP produit ( en collaboration avec la Bordée ) sa pièce Couche avec moi ( c’est l’hiver ), dans une mise en scène de Geoffrey Gaquère. En 2008, elle fonde le Théâtre Debout avec Geoffrey Gaquère et Johanne Haberlin, qui produira ses pièces Hôtel Pacifique en mars 2009 et Enquête sur le pire en avril 2010, toutes deux présentées à la salle Jean-Claude-Germain du Théâtre d’Aujourd’hui. En 2011, c’est sa pièce Chaque jour a eu l’honneur d’ouvrir La « nouvelle» Licorne.

Elle a traduit et adapté plus d’une quinzaine de pièces et plusieurs d’entre elles ont été présentées sur les scènes montréalaises dans les dernières années. On lui doit la traduction de Kvetch, de Steven Berkoff, pour le Théâtre Niveau Parking (2001) et de Cul-de-Sac, de Daniel McIvor, pour le Carrefour international de théâtre de Québec ( 2004 ). Pour La Manufacture, elle a traduit La reine de beauté de Leenane ( 2001 ) et Le Pillowman ( 2008 ) de Martin McDonagh, ainsi que Après la fin, un autre texte de Dennis Kelly créé à La Licorne en 2008.

Fanny Britt est très impliquée dans la promotion de la jeune dramaturgie par sa participation au Festival du Jamais Lu, dont elle a présidé le conseil d’administration de 2005 à 2009. Elle oeuvre également en littérature jeunesse : son roman graphique Jane, le renard et moi, illustré par Isabelle Arsenault et publié à La Pastèque, connaît un vif succès.

Bienveillance, sa plus récente pièce créée par le Théâtre PàP en 2012, sera présentée en tournée au Québec et en Ontario en 2014.