fbpx

Tout inclus

Production Porte Parole et Un et un font mille en collaboration avec le collectif Nous sommes ici et en codiffusion avec La Manufacture

Texte François Grisé

Dramaturgie Annabel Soutar

Mise en scène Alexandre Fecteau

Appui dramaturgique Agathe Foucault

Avec Marie Cantin, François Grisé, Marie-Ginette Guay et André Lacoste

Assistance à la mise en scène et régie Adèle Saint-Amand Décor Odile Gamache Costumes Olivia Watson Éclairages André Rioux Conception sonore Alexander MacSween Vidéo Gaspard Philippe Direction de production Julie Brosseau-Doré Direction technique Normand Vincent

Durée du spectacle: 2 h sans entracte

SUPPLÉMENTAIRES Samedis 5, 12 et 19 octobre à 20 h + Dimanche 13 octobre à 15 h = COMPLET

Vous ne pouvez assister à la pièce à La Licorne? Tout inclus est retransmise en direct tous les soirs dans sa version audio sur le site de Porte Parole. ⇐

En 2014, François Grisé, 43 ans, entreprend un séjour d’immersion dans une résidence privée pour aînés. Il souhaite comprendre l’expérience vécue par ses parents qui ont emménagé dans une « maison de vieux ». Du jour au lendemain, il se retrouve catapulté dans un univers que l’on côtoie trop peu souvent, fait de déambulateurs, de confidences, de cafétéria, de solitude, de jeux de cartes. Comme un tout inclus pour le restant de nos jours.

Dans cette pièce documentaire, l’auteur nous pose la question suivante : « Comment voulons-nous vivre quand nous serons vieux? » Par l’entremise de ses expériences familiales, de ses rencontres avec les résidents et d’entrevues avec des experts, il nous confronte à nos responsabilités individuelles et collectives. Comment bâtir un projet de société inspirant et plus humain  pour nos aînés et pour nous tous? Parce ce qu’on finira tous un jour par être vieux.

Après nous avoir récemment présenté Fredy et J’aime Hydro, Porte Parole, en coproduction avec Un et un font mille et en collaboration avec le collectif Nous sommes ici, nous revient avec une nouvelle enquête citoyenne. Il s’agit d’un premier texte pour leur auteur en résidence, François Grisé. La mise en scène est confiée à Alexandre Fecteau, directeur artistique de Nous sommes ici, qui a notamment orchestré les pièces Le NoShow et Hôtel-Dieu (2018).

Tout inclus est une pièce développée en deux parties.
Au Théâtre La Licorne et en tournée au Québec cet automne, la première partie nous plonge directement au cœur de l’expérience de François. La deuxième partie, qui relate l’enquête socio-économique, sera complétée au fil des prochains mois et aboutira à une version intégrale présentée au Théâtre Périscope à Québec, au printemps 2020.

Tête-à-tête : jeudi 10 octobre

Extraits de presse

« À la mise en scène, Alexandre Fecteau a décidé de laisser toute la place aux témoignages recueillis, souvent d’une truculence délicieuse (...) Il sait comment mettre en valeur la beauté du réel. »

Karine Tessier - JEU  plus(...)

« Incursion sensible dans les couloirs d’une résidence privée pour aînés, exploration nécessaire d’un enjeu criant d’actualité, Tout inclus informe et attendrit, inquiète et réconforte, suscite le rire aussi certainement que l’introspection.  »

Christian Saint-Pierre - Le Devoir  plus(...)

« Appuyé par Annabel Soutar, pionnière du théâtre documentaire au Québec, François Grisé livre ici une pièce essentielle, promise à une belle carrière (...).  »

Stéphanie Morin - La Presse  plus(...)

Biographies

FRANÇOIS GRISÉ - AUTEUR ET COMÉDIEN

Arrivé aux arts par la littérature et le théâtre, François Grisé fait sa vie dans le monde des mots et du théâtre depuis maintenant 25 ans. Comme acteur (Option théâtre, Saint-Hyacinthe – 93), mais aussi en tant que co-directeur artistique et administrateur de compagnie – Théâtre Le Boléro, Saint-Hyacinthe —, et membre fondateur du collectif le « Groupe Audubon ».

Depuis près de 20 ans, il est aussi chercheur, pédagogue et formateur dans ce même milieu, en voix, texte, diction et mouvement, pour le cinéma et pour le théâtre, en français et en anglais (Université York, Toronto — MFA Acting — Voice Teaching Diploma — 99). Depuis 10 ans, son intérêt grandissant pour les arts visuels, ses formations prolongées en voix, en éducation somatique et tout dernièrement en art performatif (Canada, France, Angleterre) nourrissent son processus artistique.

En 2011, il fonde Un et un font mille, un projet qui, dans sa conception, est d’abord théâtral. Cependant, sa réflexion autour de la représentation du tragique le mène au thème plus large de la fatalité immanente ; à une ligne éditoriale très claire qui consiste à « montrer ce qu’on ne veut pas voir, là où on ne l’attend pas. » Pour ce faire, il sent que, pour traduire son expérience, il doit adjoindre les modes expressifs d’autres disciplines aux codes du théâtre. C’est ce qui l’amène à créer des œuvres qui lui permettent de transcender le vecteur de la parole et de la représentation par l’action poétique : les POESIS.

Les POESIS présentées par Un et un font mille sont des œuvres hybrides qui amalgament les codes de l’art performatif, de l’installation d’art visuel, de l’art relationnel et du théâtre. Elles posent des questions ouvertes et provocantes qui interrogent notre rapport à nous-mêmes, aux lieux et aux espaces individuels et collectifs. Les Emballés — POESIS 1 et Humains de jardin — POESIS 2 sont les premiers jalons de sa création d’œuvres intégrées.

Puis en 2014, suite au déménagement de ses parents dans une maison de personnes âgées, François Grisé décide de vivre une immersion de deux mois dans une résidence pour aînés à Val-d’Or. Cette expérience a marqué un point tournant dans son engagement artistique. Elle le motive à mettre en branle le cycle de création Vivre vieux.

Le cycle de création Vivre vieux, mis de l’avant par Un et un font mille, comprend trois œuvres qui seront présentées en trois phases, d’août 2018 à l’automne 2020. Ces œuvres sont : Imaginarium – POESIS 3, une œuvre d’art relationnel dans l’espace public ; Tout inclus, une œuvre de théâtre et de web documentaire en coproduction avec les Productions Porte Parole et Fontaine de jouvence – POESIS 4, une œuvre performative et interactive en forme de tableaux vivants.

ANNABEL SOUTAR - DRAMATURGE

Annabel Soutar est née à Montréal. Elle a étudié le théâtre à l’Université Princeton, décrochant un diplôme en mise en scène et dramaturgie. Sous la direction d’Emily Mann, dramaturge de renom et directrice du célèbre McCarter Theatre du New Jersey, elle a développé son approche documentaire du théâtre. Depuis 1995, elle applique cette vision aux pièces qu’elle produit à Montréal : Novembre, 2000 Questions, Santé, Import/Export, Montréal la blanche (Bachir Bensaddek)  Seeds/Grains, Sexy béton, The Watershed/Le partage des eaux, Fredy, J’aime Hydro (Christine Beaulieu), The Assembly et L’Assemblée. En 2015, après le succès de ses opus engagés, Annabel Soutar a été nommée l’une des artistes canadiennes de l’année par le Globe & Mail.

Annabel Soutar est aussi la directrice artistique et la cofondatrice en 2000 de la compagnie de théâtre Les Productions Porte Parole, dont la réputation a contribué à faire connaître le théâtre documentaire au public québécois. Au fil de chacun des projets, les productions de Porte Parole ont su rendre captivants les sujets les plus sérieux, en plus d’éveiller de nouveaux débats dans notre société. En 2003, le journal Montreal Gazette a décerné à Porte Parole le titre de « Compagnie de théâtre de l’année ».

En 2008, Annabel Soutar a été invitée pour la première fois par le Festival TransAmériques.  Elle y a présenté Import/Export, une pièce traitant de la fermeture des usines de textile à Thetford Mines, provoquée par la délocalisation de leurs ateliers en Chine.

Sexy béton, la trilogie sur l’effondrement du viaduc de la Concorde à Laval, a valu à Soutar de décrocher une nomination au prestigieux Prix Michel Tremblay en 2011 pour sa dramaturgie.

En 2011-2012, Soutar a revisité sa pièce Seeds, en s’associant avec le metteur en scène et directeur artistique Chris Abraham du Crow’s Theatre de Toronto. Seeds traite de la bataille juridique sur les OGM qui a opposé le fermier de Saskatchewan Percy Schmeiser à la multinationale Monsanto. En juin 2012, la production a été présentée au Festival TransAmériques et a depuis tourné à travers six provinces du Canada, où plus de 39 000 spectateurs ont vu la pièce. À l’automne 2012, Grains, la version française de Seeds, a été créée au Théâtre La Licorne, dans une traduction de Fanny Britt.

En 2013, Soutar a été commanditée par les Jeux panaméricains pour créer une pièce documentaire ayant pour sujet l’exploitation et la consommation de l’eau. Cette œuvre, The Watershed, cocréée avec le metteur en scène Chris Abraham, a valu à Soutar d’être reconnue par The Globe & Mail comme étant l’une des meilleures artistes de l’année 2015. The Watershed a été présentée à travers le Canada en 2016-2017 et a été vue par plus de 15 000 spectateurs. En 2016, The Globe & Mail a nommé The Watershed comme « Best of the Canadian Stage ». En 2015, la version française de The Watershed ; Le Partage des eaux, a été présentée à l’Usine C à Montréal, dans une traduction de Fanny Britt.

En 2013 et 2014, sa pièce Seeds/Grains a été publiée en anglais par Talonbooks et en français par Les Éditions Écosociété. The Watershed a également été publiée en anglais en 2016 par Talonbooks.

En 2016,  Annabel Soutar a créé la pièce de théâtre documentaire Fredy, qui enquête sur les circonstances entourant la mort tragique de Fredy Villanueva, un jeune Canadien originaire du Honduras, abattu par un policier à Montréal-Nord en 2008. Écrite par Soutar et mise en scène par Marc Beaupré, la pièce Fredy a été acclamée par la critique et elle a été jouée à guichet fermé à La Licorne en mars 2016. La pièce a été reprise à La Licorne et à l’Usine C, ainsi que dans trois Maisons de la culture à Montréal en 2017 et 2018.

En 2014, Soutar a invité la comédienne québécoise Christine Beaulieu à écrire une nouvelle pièce documentaire pour Porte Parole sur Hydro-Québec. Travaillant en étroite collaboration pendant plus de trois ans, Annabel a agi comme dramaturge de la pièce, ainsi qu’en tant que mentor auprès de Christine. J’aime Hydro a depuis été vue par près de 50 000 spectateurs et a été présentée dans plus d’une douzaine de théâtres au Québec. J’aime Hydro de Christine Beaulieu a remporté le Prix Michel-Tremblay et le prix du « Meilleur spectacle de l’année – Montréal 2016-2017 » par l’Association québécoise des critiques de théâtre, et ce en plus d’être finaliste au Grand Prix du Conseil des arts de Montréal et finaliste pour les Prix littéraires du Gouverneur général (théâtre francophone).

En collaboration avec les comédiens Alex Ivanovici et Brett Watson, Soutar travaille actuellement sur le projet L’Assemblée. Cette nouvelle pièce est une réponse théâtrale à la polarisation politique et inclut des épisodes en français et en anglais.

L’Assemblée sera adapté de ville en ville, afin de traduire les thématiques de polarisation politique le plus fidèlement possible face à des réalités diverses. Créé pour le Théâtre ESPACE GO, L’Assemblée – Montréal a été présentée en première à l’automne 2018. Pour sa part, The Assembly – Montreal, dans un texte différent et une distribution originale, a été présentée à Crow’s Theatre (Toronto) et à l’ESPACE GO (Montréal) à l’automne 2018. L’Assemblée – Montréal sera reprise au Théâtre ESPACE GO en février 2020 et The Assembly – Montreal sera reprise en 2020 au Segal Centre for Performing Arts (février) et le Centre national des arts (février-mars).

En fin 2017, Soutar a commencé une collaboration avec l’artiste multidisciplinaire, comédien et pédagogue François Grisé pour développer Tout inclus, une pièce documentaire abordant le sujet des résidences pour personnes âgées. Ils transforment actuellement les recherches de Grisé, ses expériences d’immersion et ses enregistrements en texte théâtral pour l’adapter à la scène. Cette pièce sera présentée à l’automne 2019 au Théâtre La Licorne.

ALEXANDRE FECTEAU - METTEUR EN SCÈNE

Alexandre Fecteau est à la fois metteur en scène et auteur récipiendaire du Prix John-Hirsch 2013 – prix attribué à un jeune metteur en scène dont le travail préfigure des accomplissements majeurs sur le plan de l’excellence et de la vision artistique.

Avec le collectif Nous sommes ici, dont il assure la direction artistique, il a créé L’étape, Changing Room, La date puis Le NoShow, présenté plus de 100 fois au Québec, en France et en Suisse, et qui lui a valu les Prix Œuvre de l’année Capitale-Nationale en 2015 (CALQ) et Rayonnement international en 2018 (Conseil de la Culture Capitale-Nationale).  Le spectacle est maintenant en voie d’être adapté en anglais et en espagnol.  En 2018, il a présenté avec le collectif sa cinquième création: Hôtel-Dieu, un triptyque documentaire sur la souffrance, le deuil et les rituels, suivie d’Entre Autres en 2019, une nouvelle création documentaire sur les idéologies composant le “mystère Québec”.

À titre de metteur en scène invité, il a signé la mise en scène de Rhinocéros de Ionesco et Amadeus de Peter Shaffer au Théâtre du Trident (Prix de la meilleure mise en scène et Meilleure spectacle Québec aux Prix de la Critique de l’AQCT).  Au Théâtre de la Bordée, c’est à lui qu’on a demandé d’actualiser la pièce mythique Les fées ont soif de Denise Boucher, qui n’avait jamais été remontée depuis sa création en 1978 (Meilleur spectacle Québec aux Prix de la critique de l’AQCT), puis À toi pour toujours, ta Marilou de Michel Tremblay en 2017.  De plus, il a monté Le timide à la cour de Tirso de Molina, pour le Théâtre Denis-Pelletier et le Théâtre de la Banquette arrière, à Montréal, en 2016.

Abonné à la création in situ, il a participé à deux éditions du spectacle déambulatoire Où tu vas quand tu dors en marchant…?  avant d’être nommé à la coordination artistique de l’événement en 2016.  Il a été invité à créer l’événement d’ouverture du Pavillon-Lassonde du Musée National des Beaux-arts du Québec.  Il a aussi fait une première incursion du côté des arts du cirque en assurant la mise en scène de Transit, la deuxième création de la compagnie de cirque contemporain Flip Fabrique, présentée en tournée depuis 2016.

AGATHE FOUCAULT - ASSISTANTE À LA DRAMATURGIE

Agathe Foucault s’intéresse à la multidisciplinarité des arts. Elle travaille présentement comme adjointe à la direction générale et artistique d’Un et un font mille. Elle donne son appui dramaturgique pour la création du spectacle de théâtre documentaire Tout Inclus; et assure la co-mise en scène du projet Fontaine de jouvence – POESIS 4, aux côtés de François Grisé.

Outre son implication à Un et un font mille, depuis son diplôme d’interprétation en 2017, elle participe à la mise sur pied de la compagnie de jeu masqué Théâtre du Portage et à la création de PRISME : une courte forme mêlant mouvement, documentaire et multimédia, présentée à Vous êtes ici, coproduit par La Serre et le Théâtre Aux Écuries. À l’été 2018, Agathe Foucault signe une première mise en scène avec le spectacle poétique TA VIE DANSE FLOUE, de Maude-Éloïse Brault, présenté au Festival Fringe St-Ambroise et à ZH Festival. Comme comédienne, elle interprète Ramya dans la pièce Le camping à Jojo, produite par le Théâtre Harpagon. Elle joue aussi dans Et si Roméo et Juliette…de Dynamo théâtre, en tournée à Toronto et au Québec. Elle est également de la distribution de OPUS, projet en création d’une pièce de théâtre masquée, écrite et mise en scène par Félix Emmanuel.

MARIE CANTIN - COMÉDIENNE

Après des études au Conservatoire d’art dramatique de Montréal, on retrouve Marie Cantin dans plusieurs séries télévisées pour jeunes, dont Les~100~Watts et Watatatow. Elle participe aussi à des séries inoubliables, interprétant Vipérine Bouchard dans Le temps d’une paix, Jeanne Prévost dans Le retour et Régine dans Caserne~24.

Au théâtre, outre sa participation à de nombreux théâtres d’été, on la voit au TNM dans Roméo et Juliette et au théâtre Prospéro dans 3 Femmes Grandes. Elle a été de la distribution de Fleurs d’acier au Théâtre de L’Île à Châteauguay et a joué au Rideau Vert dans Il n’y a plus rien de Robert Gravel. En mars 2019, elle jouait dans Somnambules de Geneviève L. Blais du Théâtre à corps perdus, une pièce « in situ » qui a séduit les critiques.

Au cinéma, elle a travaillé avec Jean Beaudry et François Bouvier dans Jacques et Novembre et avec Micheline Lanctôt dans La vie d’un Héros. Plus récemment, on a vu Marie Cantin dans les séries télévisées Série Noire, La Théorie du KO sans oublier Mauvais Karma, Les Beaux malaises, Yamaska et dernièrement L’heure bleue. 

MARIE-GINETTE GUAY - COMÉDIENNE

Issue du Conservatoire d’Art dramatique de Québec en 1980, elle a joué plus de 100 rôles à la scène, allant de Michel Tremblay à Molière en passant par Michel-Marc Bouchard, Serge Boucher, Isabelle Hubert et plusieurs autres. Quelques titres des dernières années: Malheureuses en 2017, Les fées ont soif, moment marquant de la saison 14-15 présenté au Théâtre de la Bordée,  Madame G, une première pièce de Maxime Beauregard-Martin, reprise à la Bordée en janvier 2018, elle obtient d’ailleurs le prix de la critique de l’AQCT pour cette interprétation. Elle a aussi reçu ce prix pour Concert à la carte en 1997, ainsi que le prix Janine-Angers pour Un simple soldat en 2007 et Sainte-Carmen de la main en 1994. À l’automne dernier, on a pu la voir sur scène dans la pièce Centre d’achats, d’Emmanuelle Jimenez au Théâtre d’Aujourd’hui.  Elle a également été directrice artistique du Théâtre Périscope de 2003 à 2011 et enseigne aujourd’hui au Conservatoire de musique et d’art dramatique de Québec. Elle a aussi été lauréate au Gala Femmes de mérite 2011 du YWCA, dans la catégorie culture.

Parallèlement à son travail sur les planches, elle occupe de plus en plus d’espace à la télévision, sur le web et au cinéma. Pour ne nommer que ceux-là, elle s’est démarquée dans les longs métrages Les affamésContinental, un film sans fusil et On the road. On pourra bientôt la voir dans les films Il pleuvait des oiseaux, de Louise Archambault, Une manière de vivre, de Micheline Lanctôt et Les Nôtres, de Jeanne Leblanc.

À la télévision, elle a fait partie des séries Au secours de BéatriceLe siège, Aveux, où son interprétation de Micheline lui a valu le Gémeaux de la meilleure actrice de soutien, Yamaska et Chabotte et fille. Bien sûr, on peut toujours la voir dans la série à situations Discussion avec mes parents, où elle incarne un des personnages principaux, Rollande.

ANDRÉ LACOSTE - COMÉDIEN

André Lacoste a personnifié le garagiste taciturne des publicités de Honda pendant 12 ans, et apparaît dans une vingtaine d’émissions télé comme Les Bougon, Lance et compte, J.A. Bombardier ou encore Octobre 1970. Du côté des émissions jeunesse, on a pu le voir dans Watatatow, où il a incarné Jocelyn pendant une dizaine d’années. Au cinéma, il est de la distribution de La vie d’un héros de Micheline Lanctôt, L’assassin jouait du trombone de Roger Cantin, Saint-Martyr-des-damnés de Robin Aubert ou encore du film Dans une Galaxie  II. Un visage théâtral qui s’est également illustré entre autres en tournée dans La Souricière, l’Auberge des Morts Subites, Saint-André de l’Épouvante. Il a également été de la première distribution de Pied de poule et a été l’organiste de la LNI, où il a animé les foules pendant les dix premières années. Il a été dernièrement des séries Clash et Discussions avec mes parents.

Retour au haut de la page