fbpx

Ulster American

Production La Manufacture

Texte David Ireland

Traduction François Archambault

Mise en scène Maxime Denommée

Avec Frédéric Blanchette, David Boutin et Lauren Hartley

Assistance à la mise en scène Ariane Lamarre Décor Olivier Landreville Costumes Estelle Charron Lumières André Rioux Musique Éric Forget

Une dramaturge irlandaise montante, un acteur vedette d’Hollywood et un metteur en scène anglais bien établi sont réunis pour la création, à Londres, d’une pièce attendue. Mais leur première rencontre, à l’aube des répétitions, ne se déroule pas exactement comme prévu… chacun ayant une vision différente et bien arrêtée des enjeux abordés dans la pièce. Jusqu’où tout ce beau monde est-il prêt à aller pour obtenir gain de cause?

Savoureuse comédie noire aux dialogues habilement ciselés, Ulster American aborde l’épineuse question de l’identité culturelle, mais aussi l’ambition dévorante qui balaie tout sur son passage. Le texte de David Ireland met également en lumière les ravages que peuvent générer les égos surdimensionnés, ainsi que le phénomène du « mansplaining » et du féminisme de façade – celui qu’on adopte par pur opportunisme.

Originaire d’Irlande du Nord, le dramaturge David Ireland est connu pour sa pièce primée Cyprus Avenue. En 2014, son texte La bienheureuse (Most Favoured) a été lu à La Licorne, dans le cadre de l’Événement Québec-Écosse, dans une traduction de François Archambault. Ce dernier retrouve donc ici l’univers d’Ireland, tandis que Maxime Denommée, qui a orchestré pour La Manufacture les pièces Après la fin, Orphelins et Une mort accidentelle, signe la mise en scène.

Tête-à-tête : Le jeudi 28 octobre
Retour au haut de la page